EXPOSITION Du 15 décembre 2011 au 10 février 2012

L’AIGUILLAGE GALERIE
présente

Jean-Marc Volta
Musicien Photographe


Exposition du 15 décembre 2011 au 10 février 2012.

Ouvert du mardi au vendredi de 12h00 à 18h00 et les samedis 7 et 21 janvier de 12h00 à 18h00.
Nocturne tous les vendredis jusqu'à 22h00.


•• Prolongation de l'exposition J.M. Volta jusqu'au 10 février 2012 ••



Un catalogue est en vente sur commande - 15€ (150* 210 - 36 pages)

catalogue



Jean-Marc Volta


Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, professeur au CRR de Paris, membre de l'Orchestre National de France depuis de nombreuses années où il occupe le poste de clarinette-basse solo, Jean-marc Volta est également passionné par la photographie depuis son plus jeune âge.
Il parcourt le monde avec son Orchestre et joue dans les Théâtres, les Opéras, les salles de concerts, les Festivals les plus réputés.
En coulisses ou sur scène il témoigne, avec son appareil photo qui ne le quitte jamais, des moments d'émotion, d'énergie, d'abandon, de sensualité que la musique sait si bien distiller.
Dans la photographie Jean-Marc Volta trouve un prolongement naturel à l'exercice de son métier de musicien. Son appareil photo et ses clarinettes cohabitent comme par nécessité et racontent la même histoire, celle d'un homme qui s'efforce de regarder, d'écouter et de jouer sa partition avec image-ination évidemment, avec naïveté souvent, avec force parfois, mais toujours avec justesse.
Le Jazz, les Musiques du Monde, les spectacles de rue font également partie de ses centres d'intérêt artistique.
Il a exposé à l'Académie de Harpe de Gargilesse (Indre), à la FNAC de Parly II, au Théâtre de STAINS (93), au CRR de PARIS, à La Faille (Paris), au festival Touches de Jazz à (Beynes) et présente à l'Aiguillage une série de photographies en relation avec la Musique.



Musicien-Photographe.
Le chef d'orchestre sculpte le matériau orchestral et organise l'image sonore : Ici la résonance aigüe d'une flûte éthérée ou la transitoire d'une cymbale sans état d'âme, Là,  l'ombre d'une clarinette caressante ou l'insolence d'une trompette incisive. Le geste souple il déploie l'horizontalité de la Musique. Le geste précis il installe la verticalité des sons. Les musiciens suspendus à sa gestuelle créatrice, presque pantomimique, engagent leur responsabilité solistique avec ferveur et avancent dans l'oeuvre en cherchant les regards voisins et complices. Dans ces instants comptés, mesurés, rythmés, les couleurs se forment, s'additionnent, se chevauchent pour remplir le cadre. Corps tendus, visages concentrés, respirations solidaires, les Vents libèrent leur souffle et les Cordes à l'unisson, la pression de leurs archets...et tout peut arriver !
J'attends ce moment où l'accélération des événements produit l'effet que je pressens … et j' appuie sur le déclencheur.
Jean-Marc Volta