EXPOSITION Du 1er au 31 octobre 2008

L’AIGUILLAGE GALERIE
présente.

Isabel BERTELOT

PEINTURES
"Leçons de chinois"

Contact :
Sur R.V. au 06 72 915 919.

Exposition
Du 1er au 31 octobre 2008, de 12h00 à 18h00.
Fermé le mercredi, samedi et dimanche
Vernissage jeudi 9 octobre à partir de 18h30.


"Isabel Bertelot se partage entre son atelier des "Frigos" à Paris, à côté de la Bibliothèque Nationale (un ensemble unique d'ateliers d'artistes qui ont investi d'anciennes friches du domaine ferroviaire, dans un 13ème arrondissement en plein transformation) et le "moulin d'Epagny" dans l'Aisne, lieu de travail et d'expositions, en partenariat avec la région picarde.
D'une formation initiale qui relève des arts plastiques, d'abord cinéaste, graphiste puis désormais peintre, elle se consacre à la peinture depuis 1985.
Guidée en priorité par l'acuité du regard, elle est intéressée par ce qui relève essentiellement du visuel, d'une beauté patinée par le temps, puissante mais éphémère, qui se révèle à la frontière des formes ... (volets, portes, flacons, silhouettes ?)
Sur une technique à base des pigments en poudre quasi purs, elle peint abstrait, à la limite du figuratif, des compositions graphiques sur des matières travaillées et retravaillées en strates successives, incrustées d'idéogrammes asiatiques ou de photos de journaux, de fragments de papiers peints anciens ou d'emballages de bonbons chinois (les fameux "White Rabbit").
Elle expose dans des galeries à Paris, à Londres et à Bruxelles.
Outre la série déclinée des "Volets", clos sur leur mystère et celle plus spontanée et colorée des "Silhouettes" qui jaillissent comme autant de haïkus picturaux, elle travaille actuellement une série de diptyques et de triptyques intitulée " Les Leçons de chinois. De grands tableaux zens qui incluent directement des pages de leçon de chinois dans des aplats poudreux, souvent en bichromie, jouant sur des couleurs très denses, lumineuses, construits selon un principe esthétique récurrent, tout en réintroduisant l'indispensable aléatoire pour casser un équilibre trop évident ...
Enfin, ultime lâcher prise, livrer les toiles au souffle alchimique de la vie qui passe, l'action du temps qui joue sur la "peau" vivante et organique du tableau, l'abrase, la fissure, la transmue ou la corrompt, selon le regard porté ...
Cette série s'inscrit dans un projet plus large destiné à être finalisé en impression numérique sous forme de "pages de chinois géantes flottantes", suspendues dans les airs comme des oriflammes ..."


"Leçon de chinois bleu acier" 2008 (1,70m x 1,20m) pigment sur toile


"Leçon de chinois rouge et tabac" 2008 (1,70m x 1,20m) pigment sur toile


"Leçon de chinois bleus" 2007 (1,70m x 1,20m) pigment sur toile