EXPOSITION Du 6 au 28 mars 2010

L’AIGUILLAGE GALERIE
présente

STÉPHANIE ROTTÉE-REYMOND

Exposition de peintures
Du 6 au 28 mars 


BOZO LE CLOWN 100 X 100 CM

Heures d’ouverture : 
Du mardi au vendredi de 12 h à 18 h

Vernissage les samedi 6 et dimanche 7 mars de 14h à 19h30 en présence de l’artiste

« Stéphanie ROTTÉE-REYMOND est une jeune plasticienne issue du monde de la publicité. D’une solide formation d’Arts Appliqués au service de l’image et du texte, elle travaille dans les plus grandes agences pendant plusieurs années, comme directrice artistique. Elle a donc vite l’opportunité de développer une vision créative juste, évocatrice, couplée à une interprétation imaginaire toute personnelle…
Elle décide d’abandonner le monde attirant mais factice de la publicité où elle naviguait avec aisance, pour se consacrer à ce qui parle plus que tout : le dessin, la peinture, la vraie, celle avec de la matière, de la forme, de la couleur, la recherche de la beauté comme tension, incertitude et fulgurance, bref, enfin, s’offrir le supplément d’âme auquel elle aspire via l’art !
Résolument abstraire et intuitive à ses débuts, elle revient récemment à l’expression figurative, mélangeant sur ses toiles, huile, pigments, encre de chine, filasse, collage de vieux Paris-Match, mémoire de son ancien passé graphique, nourrie de son rapport intime au texte et à l’image (photographique en particulier).
Dans ces nouvelles séries, qui pourraient s’intituler  « Les Os et tutti quanti », elle revisite la nature morte  (« still painting » en anglais, la peinture immobile, silencieuse …) à sa façon, reprenant le thème des « Vanités » (dont le musée Maillol nous offre en ce moment une très belle rétrospective à travers les siècles). C’est dire si Stéphanie ROTTÉE-REYMOND est dans l’air du temps, tout en creusant son chemin, élaborant son  propre « cabinet de curiosités » …
L’élégance étrange des structures osseuses représentées, leur architecture comme un leitmotiv un peu obsédant, pourrait paraître un tantinet macabre de prime abord, si les couleurs n’en n’étaient pas si lumineuses, la matière traitée si sensible, les formes aux pleins et déliés si expressifs.
Une  étonnante « Leçon d’anatomie » revue et corrigée …
Un univers dans lequel il faut prendre la peine de pénétrer, rappel d’impermanence, mais aussi, d’une beauté toute spéciale qui se laisse découvrir … »

Isabel Bertelot pour Aiguillage galerie



ICH 34 x 26 CM


LOS PERCHADOS 100 X 100 CM