EXPOSITION Du 9 juin au 13 juillet 2011

L’AIGUILLAGE GALERIE
présente

Isabel Bertelot


Peintures

Exposition du 9 juin au 13 juillet 2011
Vernissage jeudi 16 juin de 18h30 à 22h00.
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h
Nocturne tous les jeudis du mois de juin de 19h00 à 22h00.

Ouverture en présence de l'artiste :
samedi 18 et dimanche 19 juin de 13h00 à 18h00.




Isabel Bertelot

Silhouettes, flacons, volets …

 « Chaque tableau d'Isabel Bertelot suggère un imaginaire dont il est le gardien. C'est une porte magique qui montre et occulte à la fois, un miroir à traverser, une frontière entre deux mondes.
Ce n'est donc sans doute pas un hasard si le cheminement d'Isabel Bertelot la lie systématiquement à des espaces hybrides, entre lieu de vie et lieu de création. Elle est actuellement installée aux Frigos, dans le 13e arrondissement de Paris : un ensemble de bâtiments initialement dévolus au stockage
de denrées alimentaires qui furent abandonnés avant d'être investis par des artistes en quête d'un lieu pour vivre et travailler.
Avec une formation initiale qui relève du cinéma, Isabel Bertelot se définit plus comme une peintre plasticienne. Dans sa pratique, elle se place au croisement de plusieurs disciplines : peinture, graphisme, installations.  « C'est une même quête ; c'est toujours l'œil qui guide. »
Dans ses œuvres, la notion de frontière se retrouve dans son utilisation des formes et des matériaux, qui mêle le familier et l'étrange, le simple et le sophistiqué : d'un côté les pigments déploient la couleur pure et atemporelle, tandis que, de l'autre, des inclusions de photos en noir et blanc ou de pages de livres renvoient au quotidien, à l'usure, au temps. Les touches de dessin figuratif sont reconnaissables mais lointaines, comme vues à travers un brouillard épais ou au fond de l'eau :
Elles sont symboles avant tout. La couleur par contre est sensation : « Le bleu, c'est la couleur initiale, celle qui m'a éblouie. C'est une couleur absolue, le choix d'un imaginaire. »
 Elle a depuis réalisé de nombreuses séries. Celle des « Leçons de Chinois la plus récente, se situe dans le prolongement de la série précédente intitulée  les « Volets », clos sur leur mystère, et intègre la même simplicité formelle, frappée du sceau des idéogrammes asiatiques et des fragments d'un papier peint ancien, qui courent de toile en toile.
Elle expose ses œuvres dans des galeries à Paris, en France, en Angleterre et en Belgique."
Loriane Ernst
http://sortir.telerama.fr/evenements/expos/isabel-bertelot,45792.php